Nawell Madani, c’est toujours elle la plus Belge ! 🇧đŸ‡Ș

✏ Audrey 5 mars 2017
Nawell Madani, c’est toujours elle la plus Belge ! 🇧đŸ‡Ș
©André D

Il y a dans la vie des rencontres qui changent tout
 Les rencontres personnelles qui donnent Ă  ta vie une nouvelle direction, qui te soutiennent dans tes choix ou qui t’écoutent dans tes moments de doutes.

Et il y a les rencontres professionnelles, celles qui te marquent, qui te font grandir et qui durent mĂȘme avec le temps !

L’artiste dont je te parle aujourd’hui, n’est plus Ă  prĂ©senter et je suis persuadĂ©e que tu la connais dĂ©jĂ . Nawell Madani est un peu les deux types de rencontres Ă  la fois
 Dans une autre vie, j’ai eu le plaisir de travailler dans l’organisation de sa tournĂ©e, Ă  ses prĂ©mices. Bien avant de connaĂźtre la belle personne qu’elle est, j’ai aimĂ© son Ă©nergie sur scĂšne, son franc parler, ses chorĂ©graphies et ses punchlines.

Au Palais des Glaces, la petite salle parisienne qui l’accueillait Ă  ses dĂ©buts, la proximitĂ© avec le public laissait place Ă  l’improvisation quand quelques rebelles du premier rang tentaient en vain de lui voler la vedette. La sensibilitĂ© Ă©tait dĂ©jĂ  lĂ  au moment de parler de son pĂšre et de sa baraka, sans laquelle elle ne pouvait pas rĂ©ussir.

C’était il y a 3 ans maintenant. Depuis, beaucoup de choses ont changĂ© – une tournĂ©e Ă  guichets fermĂ©s des salles intimistes aux ZĂ©nith, son rĂŽle marquant dans le dernier film de Philippe Lacheau « Alibi.com », le lancement de sa propre marque de vĂȘtement Erebya avec sa sƓur, le tournage de son premier film avec en prime la prĂ©sence de François BerlĂ©and – beaucoup sauf la principale
 Nawell !

Toujours fidĂšle Ă  elle-mĂȘme, c’est le sourire aux lĂšvres et avec des petits mots gentils que se sont passĂ©es nos retrouvailles en janvier dernier lors de sa derniĂšre date lorraine de son spectacle « C’est moi la plus Belge ! » 🇧đŸ‡Ș.

Dans les coulisses de l’Espace Chaudeau, ça rigole, ça rĂ©pĂšte, ça se vanne
 enfin presque ! Ça blague du cĂŽtĂ© des techniciens et des danseurs
 Pendant que Nawell, en vraie business-girl prĂ©pare ses semaines de rendez-vous assise Ă  la table du catering : Thalys, Michel Drucker, projections, montage du film
 Nous sommes bien loin des interrogations de 2014 !

Nawell voit toujours plus loin, toujours plus fort ! La preuve avec l’évolution de son spectacle : quatre danseuses sur les premiĂšres dates parisiennes, une vraie team Ă  prĂ©sent (mais avec toujours les mĂȘmes visages), des chorĂ©graphies dignes de Jackson et tenant la dragĂ©e haute aux tableaux des spectacles des ricains.

Les compteurs sur les rĂ©seaux sociaux en sont la plus simple preuve, elle plaĂźt ! Elle, la premiĂšre humoriste Ă  sortir du Jamel Comedy Club. Elle, la Belge d’origine maghrĂ©bine et de confession musulmane. Elle qui, chaque soir, prouve qu’ĂȘtre une femme 2.0, ça fonctionne et bien mieux que ce que les mauvaises langues pouvaient laisser penser. Elle, qui prouve Ă  chaque reprĂ©sentation que « si on peut rire ensemble, c’est qu’on peut vivre ensemble ».

Bref, je n’ai qu’une chose Ă  te conseiller, dĂ©pĂȘche-toi de prendre tes places…aprĂšs il sera trop tard ! âžĄïžïž Au comĂ©dia jusqu’au 1er avril

FullSizeRender

signature
Print Friendly, PDF & Email
1 réactions
0

You may also like

1 réactions

Les sorties cinéma validées par Hep la Vosgienne ! 18 octobre 2017 - 16 h 14 min

[…] FĂȘte des pĂšres Je donne, Tu vis ! Alexandre Cavalli, le globe-trotter Retour Ă  la maison Nawell Madani, c’est toujours elle la plus Belge… Gauvain Sers – Interview Concours HLV #1 Mes dĂ©couvertes musicales #1 Audrey Dana, […]

Reply

Laisse un message