Ginette le magazine

Jenifer, flamboyante et électrique5 min read

Révélée au grand public avec la Star Academy, elle est l’une des artistes françaises que l’on ne présente plus. De la scène au plateau de cinéma, en passant par les doublages et maintenant la cosmétique, Jenifer est une artiste multi-facettes que l’on arrête plus. La tête pleine de projets, et avec toujours la même envie de partager avec son fidèle public, elle sillonne les routes en passant des petites aux grandes salles.

 

Vous avez fait le choix d’une tournée en 2 volets et d’un album en 3 versions. Pourquoi ?

Je n’arrivais pas à m’arrêter sur le choix des titres, je voulais même proposer un triple disque mais ça n’a pas été possible. J’avais cette envie de retourner à la première page même s’il s’appelle « Nouvelle page » parce que c’était plus cohérent avec mon humeur, mon état d’esprit et ma manière de voir les choses aujourd’hui. J’ai toujours une manière philosophique de voir la vie mais je me dis que la meilleure façon de remettre ses idées en place c’est d’entamer une nouvelle page même si le livre reste le même. Je voulais que ce soit un album sincère, je voulais retourner aux sources.

Dans l’album, il y a plusieurs messages très personnels notamment pour vos fans (Comme c’est bon), pour vos proches (Encore et encore) mais aussi pour les paparazzis (Hey Jen). Pour ce 8e album, on sent l’envie de mettre les choses à plat, et de réellement repartir sur une nouvelle page.

J’ai mis beaucoup de cœur, beaucoup d’énergie dans chacun de mes projets précédents, je voulais avoir des émotions sincères. Il y a des thèmes que je n’aurai pas pu aborder avant, quand on avance avec l’âge, il y a les étapes de la vie qui vous permettent soit de vous renfermer sur vous-même soit de savourer ce qui vous est offert. Je n’oublie pas bien évidemment mais j’ai choisi d’avancer et de prendre conscience d’avantage de la chance que j’ai de vivre de mes passions. J’avais besoin d’arrêter de jouer à l’autruche avec certains sujets, comme avec les paparazzis mais Tibz a été malin dans sa plume pour me permettre d’en faire un exutoire.

« Proche et intime » « Flamboyante et électrique » un projet très audacieux. Quelles vont être les différences sur scène ?

Ma première envie était de faire la fête avec le public, d’oublier les aléas du quotidien. Je voulais proposer deux spectacles avec une âme différente par rapport aux salles. J’ai toujours revendiqué mon amour pour les petites salles, j’ai toujours aimé la proximité que cela amène, j’aime voir les gens et la configuration en petite salle le permet. On s’autorise une plus grande mise à nu dans une petite salle et en même temps les chansons de cet album, je les voyais tellement dans un gros show, je voulais faire un show à la Madonna, mais je ne suis pas Madonna alors on va faire juste faire un show, un très beau spectacle. C’est un sacré pari et je suis très contente de pouvoir le présenter à mon public !

Pour cette tournée, votre équipe de musiciens est entièrement féminine. Pourquoi ce choix ?

Ce sont de super musiciennes, pour certaines ce sera leur première tournée. Elles viennent toutes d’univers très différent du mien, je trouve ça très enrichissant, ça amène quelque chose de nouveau. Elles ne sont pas scolaires, ce sont des passionnées de musique. Me sentir portée par cette bande de filles, ça m’a fait du bien, elles ont un caractère très affirmé et surtout beaucoup de talent. Le mix est vraiment cool !

À chaque nouvelle émission de « The Voice », l’un des sujets les plus commentés est sur votre tenue. Comment le percevez-vous ?

Je m’amuse avec mes looks, je commence à en prendre conscience. Même dans ma famille, la question se pose, mes cousines me demandent ce que je vais porter. Forcément je suis la seule fille, faut le prendre à la rigolade mais ma priorité reste de mettre en avant les talents.

La première date de la tournée aura lieu en Corse le 8 mars, était-ce important pour vous de la démarrer à Ajaccio ?

J’ai voulu faire le plein de bonnes énergies chez moi, le lendemain c’est à Nice. Psychologiquement, de se dire qu’on débute chez soi, il y a une grosse pression parce qu’il y a la famille et les amis.

Après le cinéma, la télé et le théâtre. Quel défi voulez-vous vous lancer ?

J’ai besoin de risques c’est comme ça que je me sens vivante. Les nouvelles rencontres construisent, qu’on m’accorde de faire de nouveaux projets. J’ai toujours eu cet amour de jouer devant les objectifs, de me prêter au jeu, d’enfiler des costumes et de faire la comédienne. Si je suis chanteuse, ce n’est pas un hasard non plus, ça me permet de proposer des choses différentes, à être moi mais en en jouant.

Quels sont vos projets ?

Je me suis associée à une marque de cosmétiques, Veracova, c’est un truc de ouf ! C’est encore le fruit d’une rencontre et j’ai adoré le projet. Le fait d’être l’égérie de cette marque de produits naturels, c’était très intéressant. Je vais m’investir encore plus avec eux, ça me plaît de faire des mélanges, de tester les produits avec eux, de donner mon avis. J’ai même pu assister à un congrès avec des pharmaciens à Barcelone, c’était marrant ! J’adore la déco, je vais peut-être créer des meubles, non je dis n’importe mais j’adore les nouvelles aventures.

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.