Gauvain Sers – Interview

✏️ Audrey 26 février 2017
Gauvain Sers – Interview

Si tu as pour habitude de venir régulièrement lire mes posts (Je t’en remercie par la même occasion), tu as dû lire l’un des derniers qui concerne mes coups de cœur musicaux de ce début d’année (Si, ce n’est pas encore le cas… rattrape-toi vite c’est par là !).

L’un d’entre eux est sur le devant des Zénith en ce moment, puisqu’il est la première partie de Renaud… Eh oui, ça rigole pas ! Gauvain Sers, le jeune Creusois, béret sur la tête et tee-shirt à slogan, promène sa guitare aux côtés de son idole d’enfance aux quatre coins de l’Hexagone.

Rendez-vous pris ce samedi soir, pour le deuxième concert de la 21e saison, des Baladins, association rendant hommage à la chanson française.

Dans le cocon de la salle Jean-Monnet de Ludres, rencontre après le concert intimiste et bouleversant d’un amoureux de Paname, à suivre de près…

IMG_5237

×

Comment passes-tu d’ingénieur en maths appliqués à Gauvain Sers, première partie de Renaud pour sa tournée des Zénith ?

Ça ne s’est pas fait tout de suite, après avoir eu mon diplôme il y a 3 ans, et au moment de chercher du travail, j’ai un peu tout laissé tomber pour me lancer dans la musique. Je me suis inscrit à la Manufacture Chanson à Paris, j’ai passé un an à écrire mes chansons, à rencontrer des intervenants pour le chant, l’écriture, la composition et c’est à ce moment-là que j’ai commencé à jouer dans les cafés et les cabarets. De fil en aiguille, j’ai écrit plus de chansons, j’avais plus de public, j’ai fait cela pendant 2 ans. J’ai rencontré Martial (son acolyte sur scène, ndlv) comme ça, on a pu faire plein de premières parties, notamment pour Tryo. Ce fut une super rencontre, la première fois c’était à Tulle en Corrèze, ils ont tellement accroché sur les chansons, qu’ils nous ont proposés de faire leurs premières parties à Paris, au final on a fait 10 dates avec eux. Les bonnes nouvelles se sont enchainées mais le coup de fil de Renaud a accéléré les choses. Il cherchait une première partie avant le Zénith de Paris, le choix s’est porté sur moi 4 jours avant la date, il a réussi à trouver mon numéro de téléphone et m’a dit qu’il voulait que ce soit moi. C’est comme ça que la folle aventure a commencé !

Dans ta chanson « La Bagnole de mon père », tu nous racontes tes souvenirs d’enfant, qui sont finalement les mêmes que ceux des autres enfants de ta génération, avec les cassettes de Brel, Ferrat et Renaud notamment. Quelle a été la réaction de tes proches en apprenant que tu allais être sur sa tournée ?

Je pense qu’ils ne s’en sont pas rendus compte au début, moi j’étais surexcité, j’étais sur une autre planète au moment où je l’ai appris. J’ai appelé mes frères, mon père un par un, ça a été un moment assez fou. Je pense qu’ils se rendaient compte de ce qu’il se passait mais pas forcément de tout ce que ça allait engendrer par la suite. Ils sont tous venus nous voir à Paris, c’était vraiment un moment émouvant.

Dans chacune de tes chansons, tu arrives à décrire avec une telle précision les scènes qu’on arrive à se représenter la carte postale que tu as en tête. Tu écris aussi beaucoup sur l’actualité, comme par exemple avec les attentats de Charlie Hebdo, mais tu évoques également quelques politiques dans tes textes. Penses-tu écrire prochainement une chanson sur nos politiques français ?

Il y a déjà ma chanson sur Hénin-Beaumont qui aborde le sujet mais il y aurait une chanson beaucoup plus généraliste à écrire c’est sûr. On est tous dépités par toutes les affaires qu’il y a tout le temps, c’est sûr qu’il y a plein de sujet de chansons à faire, et je pense que ça arrivera.

« Pourvu » est le titre qui tourne sur les plateformes musicales, tu y décris le portrait de ta femme « parfaite ». Alors petit clin d’œil à tes paroles…

  • Tu es plus « Dîner de cons » ou « Amélie Poulain » ? Je suis vraiment les deux, mais mon film préféré ça reste « Amélie Poulain ».
  • Plus Darroussin ou Darmon ? Plus Darroussin, carrément.
  • Ton juron préféré de Haddock ? Y en a plein que j’aime bien mais mon préféré est « Bois sans soif »

coeur

Sortie prochainement de l’album (Mercury)

signature
Print Friendly, PDF & Email

You may also like

Laisse un message