Mon voyage à Nantes

✏️ Audrey 5 août 2017
Mon voyage à Nantes

Après des semaines à vivre à Nantes pour le boulot, j’ai eu envie d’y retourner quelques jours avant des vacances bien méritées dans le Sud. L’occasion de te faire un petit City Guide de mes découvertes nantaises qui ne demande qu’à s’agrandir !

Comme chaque été, Le Voyage à Nantes pare la ville d’expositions temporaires et de nouvelles créations afin de faire voyager le touriste aux quatre coins de celle-ci. Un concept très simple : une ligne verte se faufile dans les rues. Tu n’as plus qu’à la suivre et à te laisser guider. Cette ligne est présente toute l’année, bon moyen de visiter la ville à ton rythme et sans l’attroupement de touristes mais dès que les premiers rayons apparaissent, les œuvres éphémères prennent possession des lieux. Différentes chaque année, elles réussissent l’objectif premier : faire parler de la ville. Comme ça a été le cas, ces dernières semaines, lorsque les médias nationaux ont évoqué l’installation d’un toboggan géant sur le Palais des Ducs.

Nantes est une ville qui bouge et c’est aussi pour ça que je l’aime tant. Il y a toujours quelque chose à découvrir, comme le Casimir du quartier de Bouffay qui, malgré sa carapace orange, passe quasiment inaperçu aux yeux des Nantais, trop peu habitués à lever les yeux. Je ne vais pas leur jeter la pierre, en règle générale, nous disons connaître la ville dans laquelle nous habitons, mais prenons-nous vraiment le temps de nous arrêter et de lever les yeux pour contempler les façades ? Si tu essaies de le faire à Nantes, tu pourras y découvrir les devantures de certaines boutiques qui s’imagent ou les créations parfois impressionnantes des Street Artists.

J’aime aussi les Machines de l’ile. C’était, à la base juste, pour elles que je voulais venir à Nantes. Fan de Jules Verne, et de son univers fantastique, le projet y correspond absolument. Comment ne pas être émerveillée devant un éléphant gigantesque ou un carrousel géant tout droit sorti de « 20000 Lieues sous les Mers » ?

Où ? Greffe de l’ancienne maison d’arrêt de Nantes, Rue Descartes

Quand ? Du 1er juillet au 27 aout 2017

Combien ? Gratuit

Attirée de prime abord par la possibilité quasiment unique de pouvoir visiter d’anciennes cellules, je ne peux pas dire que je suis déçue mais plus que je suis restée sur ma faim. Le bâtiment relativement discret à côté de l’imposant ancien palais de justice – transformé depuis en hôtel de luxe – annonce déjà la couleur… Ou plutôt son absence. Des tons gris et noirs recouvrent les murs de la cour où les quelques arbres encore présents font face aux dizaines de mètres de barbelés protégeant l’enceinte. Dès le passage de la première porte, une sensation d’étouffement est présente, mélange d’attractions fantôme et de matérialisation de l’Enfer, tout y est rouge et oppressant. L’imposante œuvre de David Bartex, installée en haut des escaliers, est flamboyante. Le choix de l’artiste de faire une mise en scène aussi colorée est culottée et vraiment incroyable. C’est de loin celle qui reste en tête après le tour de l’exposition !

J’aurais souhaité une immersion plus en profondeur de l’univers carcéral, avec la visite des cellules qui sont encore présentes dans la bâtisse et des explications des pièces visitées. Il est difficile quand c’est la première fois que l’on rentre dans ce genre de bâtiment de connaître le « processus » pour une personne rendant visite à un détenu.

Le Nid – Place de Bretagne

Située au 32e étage de la tour de Bretagne, Le Nid imaginé par Jean Jullien abrite un volatile géant et ses œufs pour te faire profiter du panorama incroyable en buvant un verre. L’accès est à 1€ par personne, prix raisonnable pour t’offrir une vue imprenable sur Nantes et le secteur. À toi, en prenant de la hauteur, de découvrir ou redécouvrir les monuments de la ville. Sauras-tu aussi y apercevoir les œufs de la grande cigogne ?

Muséum d'Histoire Naturelle de Nantes - 12, rue Voltaire

Plus de 1 600 000 spécimens sont à découvrir au Muséum d’Histoire Naturelle qui pourrait, sans problème, accueillir le prochain tournage de « La Nuit au Musée » avec Ben Stiller. On y retrouve des animaux de toutes les espèces et des « pièces » aux tailles absolument incroyables. À noter : l’entrée est à 4€ (plein tarif) et à 2€ une heure avant la fermeture du muséum.

Le Jardin des Plantes - Boulevard Stalingrad

Le Jardin des Plantes est très simple à trouver puisqu’il fait face à la sortie nord de la gare SNCF. Tu n’as qu’à traverser la rue, prendre un sandwich à la boulangerie de la gare (à côté du Café des Plantes) et te laisser transporter ailleurs. Tu y trouveras des chèvres, des poules et bien d’autres animaux qui viendront te saluer, les œuvres grandeur nature de Claude Ponti comme les Bancs processionnaires, le Banc géant ou le Dormanron.

Le Passage Pommeraye – Passage Pommeraye

Passage discret de part sa façade mais connu des Nantais et surtout des touristes, ils cachent derrière ses moulures et ses statues de grandes enseignes comme Natures & Découvertes, Pylônes, Hermès ou encore La Chaise Longue. Mais dans le nouveau passage, tu trouveras l’une des nouvelles enseignes pour les fans de déco : Søstrene Grene. Il te permettra ainsi de passer facilement de la rue de la Fosse à la rue Santeuil, où tu pourras aller boire un verre dans mon bar préféré : Le Charly’s

La Tour LU – Avenue Carnot

Non, tu ne rêves pas ! Je te parle bien du petit beurre LU… Mais si, le petit biscuit que tu mangeais dans ton enfance. Eh bien, il est de Nantes ! Enfin, plutôt sa fabrication car son inventeur est… Meusien ! En effet, Jean-Romain Lefèvre, alors jeune pâtissier, s’installe au 5 rue Boileau (à quelques pas du Passage Pommeraye) pendant que son frère Antoine s’installe à Nancy pour fonder « Lefèvre-Denise » qui existe toujours sous le nom « Lefèvre-Lemoine » et qui est toujours installé au 47 de la Rue Henri-Poincaré.

Pendant mon séjour nantais, j’ai eu l’occasion de tester plusieurs endroits que j’aime beaucoup. Il y en a pour tous les goûts, n’hésite pas à me faire connaître les tiens 😀

Le Monseigneur - 5, place de la Bourse

Il faut connaître l’adresse pour accéder au fameux couscous du Monseigneur, l’accès se situe à gauche du bar occupant le rez-de-chaussée. Au bout de l’escalier en pierre, il te faudra soit prendre ton mal en patience, soit avoir réservé pour manger au cœur de la salle décorée comme dans un compte des « Mille et une Nuits ». Le meilleur couscous de Nantes, validé par mon copain Pupuce !

Le Shaan Tandoori – 12, rue Beauregard

Trois repas pris au Shaan Tandoori et à chaque fois une salle pleine à craquer et difficile d’accès si tu n’as pas de réservation. Il est, pour certains, même plus simple de se faire livrer un plat à domicile au vu du grand va-et-vient de vélos récupérant les commandes. Mon choix : Naan au fromage et Poulet Tikka Massala ou Butter Chicken. Le meilleur indien de la région, parole de mon copain Nabil !

L’Epicerie – 6, place du Bouffay

Dans un cadre rétro, et digne d’un vrai fan des brocantes, L’Épicerie propose des tartines sucrées et salées mais aussi des pâtisseries faites maison pour le goûter. Mention spéciale à la soupe maison différente chaque jour.

La Cabane - 26, rue des Petites Écuries

Nombreux sont les restaurants dans le quartier du Bouffay, La Cabane est cachée au milieu de quelques pizzerias - dont l’accueil des propriétaires laisse franchement à désirer – et propose une cuisine française et de saison. La terrasse est parfaite pour profiter des beaux jours et tu pourras peut-être y voir le Casimir du Bouffay.

La Crêperie Jaune – 1, rue des Échevins

 Qui dit Nantes, dit Bretagne pas loin ! Et qui dit Bretagne, dit crêpes et cidre. Si une envie de galette te prend, même en fin de soirée, direction La Crêperie Jaune. Nous y avons dîné correctement et je t’avoue avoir été rassasiée avec une seule galette… Mais si tu as envie d’avoir une superbe vue en plus, je te conseille la crêperie de Batz-sur-Mer (Plus d’infos en dessous)

Le Charly’s – 5, rue Santeuil

Ok, je te l’accorde, ce n’est pas un restaurant mais un bar…mais quand tu iras y prendre une bière ou un verre de vin pour l’apéro, tu penseras à moi. En effet, à peine as-tu eu le temps de choisir ta place, que l’on t’apporte déjà une tartinade de thon maison à picorer en attendant ta boisson. Un service toujours très agréable, dans une ambiance un peu geek où les Playmobil géants cohabitent avec un Dark Vador grandeur nature sur son « perchoir » au dessus du bar. Mon bar préféré !!

 

Lors de mon séjour nantais, la façade colorée de l’hôtel Pommeraye m’avait déjà fait les yeux doux. Ni une, ni deux en programmant ce petit retour pour voir les copains, je me suis dit que l’occasion était parfaite. Située en face d’une des entrées du passage Pommeraye, et en plein cœur de ville, il est idéalement situé pour tout faire à pied. Notre chambre était confortable et spacieuse avec vue sur la rue Crébillon. La déco est épurée et je suis fan des frises uniques présentes sur chaque pallier et peintes à la main. (Oui, j’ai fait chaque étage pour voir si c’était les mêmes J ). Petit plus : tu as la possibilité de te faire apporter le petit déjeuner en chambre et le luxe de prévenir le matin même avec « livraison » hyper rapide. Nous en avons eu pour 63,50€ la nuit pour deux avec les petits déjeuners.

2, rue Boileau

J’ai craqué complètement pour les jolies créations de L'atelier de Petits Pinpins & Cie. L’atelier est situé au-dessus de la boutique très rétro et colorée. J’adore les motifs style années 50 comme sur la glacière qui nous a tenue compagnie cet été.

2, place de la Bourse

À une heure en train de Nantes, direction Batz-sur-mer, tu passeras devant les marais salants avant de te promener dans cette petite ville typiquement bretonne, sur la presqu’île de Guérande. Avec une vue imprenable sur l’océan Atlantique, la crêperie du Derwin est très prisée, nous avons dû patienter presque 30 minutes pour pouvoir profiter de la vue. Les galettes et les crêpes sont incroyables, le seul hic est qu’il n’y a pas de réservations possibles, il te faudra donc prendre ton mal en patience.

Découverte en juillet, pendant notre séjour, Vertou est à 30 minutes en voiture (et 10 minutes avec le tram-train). Si tu es dans le secteur pour le 14 juillet, je te conseille le feu d’artifice auquel j’ai pu assister cette année. Près de 30 minutes hautes en couleurs et en musique dans un cadre superbe. À découvrir aussi le parc de la Sèvre et les abords de l’ancien moulin Gautron.

Le Sōzō Hôtel qui est installé dans une chapelle du XIXe siècle, et que l'idée me plaît bien comme je suis une fan d'architecture

Emma Pâtisserie pour ses sublimes créations

Les Kouignettes au Caramel au beurre salé de chez Larnicol

Les marais salants

Le café de l'Orangerie et la visite des serres du Jardin des Plantes

Le HellFest pour son ambiance unique !

Et pour te permettre d'avoir mes adresses dans ta poche, voilà un plan interactif avec toutes les infos ! 😉

You may also like

Laisse un message